Les brèves

17 octobre 1806 : Assassinat de Jean-Jacques Dessalines, le père de la nation haïtienne


Dessalines, notre Père qui es au paradis, que ton nom soit sanctifié, car tu es celui qui a aboli l’esclavage. Celui qui a fondé la première nation noire en exorcisant les démons colonisateurs.

Que ton esprit règne au Palais national où des bandits professionnels, déguisés en sénateur et députés, encaissent et ne laissent rien dans la caisse.

Père, que ta volonté libératrice soit refaite sur la terre, principalement en Haïti, afin de libérer le peuple de ce banditisme politique.

Donne-nous aujourd’hui ton courage et la détermination de Capois-la-Mort pour traquer les assassins de Jovenel Moïse et contrer l’ingérence politique indésirable de la part de l’Occident.

Enfin, Père, j’espère que dans la jeunesse haïtienne, intelligente et battante, émergera un Dessalines qui saura redresser Haïti et assurer son avenir.


Je vous invite à participer à la conversation en laissant un commentaire un peu plus bas sur le site. Merci.

Laisser un commentaire

Share via