Actualités

Bill Cosby Nous A Tous « Drogués »

Non! Ce n’est pas une « fake news ». Bill Cosby, « le père de l’Amérique », est bel et bien emprisonné pour agression sexuelle.

Et la soixantaine de femmes qui ont dénoncé l’acteur américain n’ont pas falsifié leurs témoignages non plus, n’en déplaise à ses fans.

Condamné par un juge de Pennsylvanie, mardi le 25 septembre, à un maximum de dix ans de prison pour ses actes, le comédien octogénaire a fait sa sortie de scène dans la honte.

Une sortie de scène illustrée par une image qui vaut mille « maux » : menottes aux poignets, escorte policière, destination Établissement correctionnel du comté Montgomery… Rideau.

Il y a une trentaine d’années, on n’aurait jamais envisagé une pareille descente aux enfers pour celui qui nous a influencés et inoculé le souci des valeurs familiales.

La famille Huxtable, du Cosby Show

Parce qu’il y a trente ans, durant les années 1980, pour échapper à quelques-unes de nos dures réalités, nous nous  réfugiions dans le monde merveilleux du Cosby Show.

Et Dr Huxtable était le modèle idéal de ce confort fictif. C’était un peu notre catharsis. Surtout pour la communauté noire.

Or, aujourd’hui, force est de constater que nous avons plutôt connu Dr Huxtable, qui incarnait la « perfection », et non Bill Cosby, l’homme qui droguait des femmes pour les agresser sexuellement.

Il faut croire que la réalité a fini par rattraper la fiction.

Force est aussi d’admettre qu’il nous a drogués également en nous persuadant qu’il était « le meilleur du monde ». Et cette pilule est dure à avaler quand on apprend que cette personne qu’on a idolâtrée durant de nombreuses années a détruit des dizaines de vies.

Bill Cosby et l’une de ses victimes

Est-il nécessaire de mentionner que le viol devrait être une préoccupation pour tous? Et que l’on soit femme, homme, noir ou blanc, nous devons dénoncer sans retenue ce crime odieux, afin que des victimes puissent libérer leur parole?

D’ailleurs, en condamnant le comportement de Bill Cosby, un « intouchable » de la communauté noire, je montre mes cartes. Et la carte raciale ne fait pas partie de celles-ci.

Dans quelques réseaux sociaux, j’ai observé des compatriotes qui se noyaient dans une mer de sophismes en tentant de défendre l’indéfendable.

Sans aucun doute,  le complot était l’arme principale de leur arsenal de pensées séditieuses.

S’il ne s’agissait qu’une ou deux femmes , je pourrais bien ausculter la piste du conspirationnisme, mais avec 40, 50, 60 plaignantes, je tombe dans la paranoïa…

Mais là n’est pas l’objet de mon article aujourd’hui.

Il est plutôt question de Bill Cosby et de notre obsession pour les stars de la télé.

Bref, en nous identifiant constamment au « père de l’Amérique », nous avons fui notre miroir, pour ainsi aller trouver le reflet du Cosby Show, où tout est « parfait ». Bien.

Or, il importe de savoir que cette émission n’est en fait qu’un miroir cassé de nos quotidiens.

6 Commentaires

  1. Bonjour Walter. D’emblée, je concède que je ne connais presque rien du dossier Cosby. Je sais qu’il avait déjà payé 3.5 millions à la dame pour éteindre l’affaire. Il valait à l’époque 400 millions de $. Un ancien journaliste, avec lequel je discute souvent, affirme que c’était un « set up ». Pourtant cet ancien journaliste est souvent critique de la communauté afro-américaine.

    Ne crois-tu pas possible que parmi la cinquantaine ou plus de plaignantes, une bonne partie ne veulent (voulaient) que toucher une partie de la cagnotte?

    Bye.

    PS, je vais écrire un commentaire sur Ben Johnson bientôt.

    • Walter Innocent Jr Répondre

      Salut Luc! En effet, Bill Cosby est un homme riche, et c’est sûr que des gens mal intentionnés aimeraient bien lui soutirer de l’argent. Mais, comme mentionné dans l’article, 60 femmes, c’est énorme. J’ai su à propos du montant qu’il avait donné pour faire taire la dame depuis le début, et cela me paraissait louche. Est-ce un « set-up »? J’en doute fort. Mais qui sait…

  2. 60 plaignantes, c’est énorme en effet. Tellement énorme qu’on se dit que Cosby aurait du être fou à lier pour prendre le risque de droguer 60 ou plus femmes. Il me semble évident qu’une partie de ces 60 femmes ont inventé leur histoire dans le but de partager une éventuelle compensation. Évidemment, je n’ai aucune idée précise du nombre de ces femmes.

    D’un autre coté, il est fort improbable, voire impossible, qu’elles aient toutes menti.

    • Walter Innocent Jr Répondre

      Luc, il y a beaucoup de gens de la communauté noire qui se réjouissent de l’emprisonnement de Cosby. J’ai même lu un article hier, qui était intitulé « Bon Débarras », parlant de Cosby. Je crois qu’il essayait de plaire à l’Amérique blanche en critiquant constamment les Noirs. Il a dit des choses horribles sa communauté. Au final, Cosby n’est pas du tout Dr Huxtable.

  3. Bonjour Walter. J’avais eu écho d’un commentaire de Cosby sur les pères absents. Le reste m’a échappé.

    Voilà peut-être pourquoi mon ex-journaliste a pris sa défense. Ce type a dit quelques énormités sur la communauté afro du continent américain et j’ai toujours riposté avec vigueur, puis on changeait de sujet. Je le soupçonne de cacher ses vrais sentiments.

    • Walter Innocent Jr Répondre

      Ah, te connaissant, je sais que tu riposterais durement à ce monsieur, mon cher Luc.

      Quant à Cosby, il n’a pas jamais dénoncé le racisme, a toujours évité ce sujet dans son show, mais trouve quand même le moyen de critiquer les Noirs en disant qu’ils sont responsables de leur misère. Cela équivaut à dire aux Amérindiens que c’est leur faute s’ils se retrouvent dans une situation aussi précaire.

      Pour en savoir plus long, fais une petite recherche sur le « Pound Cake » speech, un discours qu’il a livré au NAACP.

      D’ailleurs, beaucoup de personnalités noires ont été en désaccord avec lui. Comme mentionné plus tôt, la communauté noire du USA ne pleure pas sa condamnation.

      Donne-moi des nouvelles, mon ami!

Laisser un commentaire