Actualités

France-Croatie : Une Finale Entre Le Colonialisme Et L’Anticolonialisme

France-Croatie? Pour un amoureux de l’Histoire comme moi, c’est une finale qui oppose le colonialisme et l’anticolonialisme.

Eh oui, n’en déplaise aux bien-pensants de ce monde, le sport est un puissant outil politique.

Comme preuve de fusion entre le sport et le politique, la France, un pays qui n’a aucune timidité à étaler son racisme, utilise le visage plutôt ethnique de son équipe pour séduire les habitants de ses anciennes colonies.

Et dire que dans ce pays qui « valorise » l’égalité et la fraternité, un Noir doit grimper trois, quatre ou même cinq étages pour sauver un enfant en péril afin d’être reconnu comme un citoyen du pays.

Mais avant de discuter du passé colonialiste et du présent raciste de l’hexagone, parlons du pays qui tiendra le rôle de l’anticolonialiste à ce rendez-vous européen.

Croatie : L’Anticolonialisme

nous connaissons tous la gourmandise de conquêtes coloniales des Français, mais peu sont au fait de la politique anticoloniale du maréchal Tito, qui dirigeait l’ancienne Yougoslavie, qui regroupait la Croatie et autres pays du bloc de l’est.

Membre fondateur du Mouvement des non-alignés, le Croate Josip Broz Tito était un farouche défenseur de l’égalité entre les peuples et de l’égalité politique entre les pays. D’une manière concise, disons qu’il était le principal combattant du colonialisme durant les années 50.

Le maréchal Tito

De ce fait, il a rompu les liens diplomatiques avec l’Afrique du Sud à cause de son régime d’Apartheid.

Amateurs de foot et passionés de l’Histoire, la solidarité de la Yougoslavie (Croatie) avec les pays africains en lutte pour leur indépendance durant les années 60 doit être rappelée.

D’ailleurs, je crois même que la Yougoslavie a été le premier pays à avoir érigé une statue en l’honneur de Patrice Lumumba, héros national du Congo.

Le Colonialisme Français

Bon, en tant qu’Haïtien, j’avoue avoir un peu souri lorsqu’une vidéo nous montrait un des joueurs des Bleus, un Franco-Haïtien, jouer de la musique kompa dans l’avion de l’équipe.

Toutefois, je suis assez lucide pour savoir que cette amusante scène diffusée sur les réseaux sociaux ne peut remplacer les 22 milliards de dollars que la France doit aux Haïtiens.

Qui sait, peut-être qu’Haïti aurait pu participer à cette finale du Mondial si elle n’avait pas été appauvrie par cette « dette de l’indépendance », qui était de 150 millions de franc or, soit aujourd’hui 22 milliards de dollars, indûment exigés par la France en 1825, en échange de l’affranchissement du pays.

Quelques joueurs de l’équipe française

Et peut-être que nous assisterions à une finale toute noire si la France n’avait pas pillé l’Afrique lors de la colonisation.

Chers amis africains, libre à vous de croire que l’équipe de France est « africaine », en fantasmant une victoire de l’Afrique au match final du Mondial.

Personnellement,  je vous dis qu’elle est aussi  « africaine » que l’armée de France à la Seconde guerre mondiale.

En effet, les Algériens, les Marocains, les Tunisiens et les originaires de l’Afrique noire représentaient plus de la moitié des 550 000 hommes de l’armée de France.

Ces pauvres colonisés ont été envoyés massivement au front, sans toutefois obtenir reconnaissance, équité et respect.

À vous de choisir votre camp. Mais en faisant ce choix, Africains et Haïtiens, pensez au colonialisme et à la dette coloniale.

Pour participer à la conversation, laissez un commentaire en bas du site. Merci.

4 Commentaires

  1. Bonjour Walter.

    J’écris tout juste avant la finale et, au contraire de toi, je souhaite vivement un victoire francaise. Cela par attachement pour la France, bien sur, mais aussi parce que cette jeune équipe est fort sympathique et talentueuse. La Croatie mérite aussi notre sympathie, entre autres pour les raisons que tu as si bien avancées.
    Il y a quelques points de ton article qui font sursauter.

    Je ne t’apprends rien en disant qu’il y a peu d’immigrants qui franchissent illégalement les frontières canadiennes, contrairement aux pays européens, spécialement ceux touchant la Méditerranée. Bien sur, il existe du racisme, mais je pense qu’il existe surtout de l’exaspération d’une partie de Méditerranée qui se sentent « envahis ».

    Il va de soi que la citoyenneté française ne peut être accordée automatiquement à tous les immigrants, alors ton commentaire sur le héros malien est tout à fait injustifié. Cela, même si ce haut fait a provoqué sur les médias sociaux son lot de commentaires abjects, dégoulinants de racisme.

    Tant qu’aux joueurs d’origine africaine ou antillaise dans l’équipe, qu’aurais-tu dit s’ils avaient été exclus? Il y a de quoi se réjouir de leur apport et souhaiter que cela favorise une meilleure intégration du reste de leurs semblables.

    Ceci dit, je n’ai pas souvenir d’avoir vu un joueur d’origine maghrébine participer à une rencontre. Est-ce par défaut ou autre motivation?

    Finalement, à un moment, il faut tirer un trait sur les disputes historiques. Autrement, les Français, Britanniques et Allemands ou les Canadiens amérindiens, français ou anglais seraient ennemis pour toujours. Il en va de même pour Haiti qui est dorénavant responsable de son développement.
    Sur ce, bonne finale et, comme dirait Gregory Charles, que le meilleur gagne .

    PS Qu’il est agréable d’écouter des parties sans interruptions publicitaires! Toutefois, je changerais trois éléments au soccer. Le chronomètre devrait être arrêté comme au hockey ou basket. Les pénalités pour les fautes dans la surface de réparation devraient être moins drastiques. Finalement, il est dommage que des parties finissent par fusillades. J’opterais pour du sur temps avec but final et qu’à chaque dix minutes de jeu sans but, deux joueurs par équipe soient retirés du jeu.

    • Walter Innocent Jr Répondre

      Salut Luc

      Honnêtement, s’il n’y avait pas de disputes historiques entre la France et Haïti, je serais sûrement tombé pour cette équipe fort sympathique, comme tu le dis.

      Si La France n’avait pas ruiné Haïti, je serais allé sur le Plateau pour célébrer la victoire française, car, comme tu le dis, l’équipe est très talentueuse, et j’aime le talent.

      Mais, malheureusement, je ne peux mettre de côté ces faits, car la France n’a toujours pas reconnu ses torts, puisqu’elle ne veut pas rembourser la dette coloniale.

      Et le racisme français ne me plaît point.

      En passant, je ne crois pas que les Argentins supportent les Anglais au Mondial, car ils se souviennent encore de la Guerre des Malouines.

      Et qui t’a dit que les disputes entre le Québec et le Canada anglais étaient chose du passé?

      J’ai beaucoup de plaisir à lire tes commentaires, cher ami, et je dois aussi te dire que ton point est tout de même légitime…

      À bientôt, Luc!

  2. Bonjour Walter.

    Je pense bien avoir commis un péché quasi mortel. J’ai commenté sur un fait que je connaissais très mal, à savoir la rançon de 1825 et la suite. Je comprends maintenant bien mieux ta réticence à supporter la France.

    Tant qu’à la partie, les Croates ont offert une forte résistance et, ma foi, avaient l’avantage jusqu’au penalty et ont continué à être menaçants par la suite. Le superbe but de Pogba a libéré les Français.

    Le penalty est un exemple que le punition pour une offense dans la surface de réparation est très souvent disproportionnée par rapport à la faute.

    A la prochaine.

Laisser un commentaire