Actualités

Haïti, la prostituée des bourgeois

C’est bien connu : ce sont toujours les personnes les plus vulnérables qui sont exploitées. Il est aussi connu que des situations historiques, politiques et économiques ont mis Haïti à genoux. Une posture indécente qui excite la bourgeoisie haïtienne…

« Mwen pa kapab ankò! » – je n’en peux plus -, clament haut et fort les Haïtiens qui ne trouvent plus de mots pour exprimer leur souffrance. Ils en ont assez, ils sont en colère, ils protestent contre une corruption de plus en plus répandue dans leur pays.

Mais au-delà des colères, les manifestations violentes de cette semaine révèlent une bien triste réalité sur laquelle bon nombre d’entre nous, Haïtiens, ferment les yeux.

Ils exploitent à qui mieux mieux un pays déjà appauvri par les resquilleurs occidentaux. À tour de rôle, ils encaissent et ne laissent rien dans la caisse.

Le rêve haïtien

Il se trouve que la Terre de Dessalines est exploitée par des profiteurs qui ne sont là que pour le plaisir et la jouissance des richesses. En fait, Haïti est devenue leur prostituée. Une prostituée qui n’est nullement rémunérée pour le service rendu. « Vous êtes du Liban? de la Syrie…? Ah! Un arrière-petit-fils du colon? Venez! La Beauté noire va prendre soin de vous! »

L’homme d’affaires Dimitri Vorbe

Bien qu’ils maîtrisent assez bien la langue nationale pour formuler leur sollicitation, ces clients venus du Moyen-Orient ne se soucient point du bien-être d’Haïti, « leur beauté noire ». Ils ne se demandent pas si ses enfants sont nourris, vont à l’école.

Ils exploitent à qui mieux mieux un pays déjà appauvri par les resquilleurs occidentaux. À tour de rôle, ils encaissent et ne laissent rien dans la caisse.

Leur rêve haïtien s’est avéré un cauchemar national. Un succès libano-syrien, un échec haïtien.

Aux dernières nouvelles, le meneur de cette orgie oligarchique est natif de l’Égypte. Un dénommé Sherif Abdallah, qui pourrait personnifier magistralement Napoléon Bonaparte ou Christophe Colomb, dans le drame haïtien intitulé « Haïti et ses colons ».

Parlant d’oligarchie, on devrait peut-être demander à ce dernier s’il accepterait qu’un Noir d’Haïti soit au sommet de la « pyramide égyptienne »… Mais bon!

Pétion-Ville

Érigés en rois par les hauteurs de Pétion-Ville, de Kenscoff, de La Boule, ces bourgeois bienheureux méprisent le monde d’en bas. Le regard patricien qu’ils portent sur les personnes noires, représentant pourtant 90% de la population haïtienne, nous rappelle brutalement l’apartheid de l’Afrique du Sud.

Quel coup bas pour un pays qui, par son internationalisme, a accueilli le monde opprimé à bras ouverts, que ce soit l’esclave en fugue des plantations de la Virginie ou l’Arab bwèt nan do – Arabe boîte sur le dos –.

La marionnette est morte, vive la marionnette

Poursuivant ma réflexion, chers compatriotes, je propose humblement que l’on procède à une autocritique

Honte à nous, qui martelons constamment les colons français que nous avons chassés de notre terre depuis plus de 200 ans, mais faisons semblant de ne pas percevoir le « colonialisme pétion-villois » qui exploite la population haïtienne.

Honte à nous, qui dénonçons l’impérialisme vampirique des Américains, mais tolérons le classisme cynique de ces Haïtiens qui ne chérissent pas notre Haïti chérie.

Honte à nous, qui, pour embellir le visage d’Haïti auprès des étrangers, publions fièrement des images du luxe et de l’opulence de cette bourgeoisie reconnue pour sa rapacité et sa turpitude.

Le Président Joevnel Moïse

Je ne dis pas que la dette des Français à l’égard d’Haïti appartient au passé, ou que l’invasion de 1915 doit être effacée de notre mémoire.

Non, pas du tout!

Néanmoins, force est d’admettre que notre cécité face aux comportements immoraux de cette minorité très visible n’est pas conforme aux exigences dessaliniennes.

Chers amis, osons le dire : Haïti vit une fracture qui aurait pu être évitée ou guérie par sa classe bourgeoise.

Quant à Jovenel Moïse, je ne le connais pas, et je ne tiens pas à le connaître non plus. Donc, ce texte n’est aucunement influencé par du jovenelisme ou de l’anti-jovenelisme. Il est tout simplement inspiré par le cri du cœur d’un peuple qui n’en peut plus de la perpétuation de sa misère.

Monsieur le Président est une marionnette? D’accord.

Cependant, sachez que derrière une marionnette se cache toujours un marionnettiste. Jovenel partira, mais le marionnettiste restera et gardera Haïti sur la scène théâtrale.

Je conclus ce texte en paraphrasant le Père de la Nation. C’est toujours un honneur pour moi de remettre les pendules à l’heure en évoquant Papa Dessalines.

Après ce que je viens d’écrire sur eux, si les bourgeois de Pétion-Ville ne se questionnent pas, c’est qu’ils ne sont pas des Haïtiens…


Pour prendre part à la conversation, laissez un commentaire au bas du texte. Merci.

14 Commentaires

  1. Maurice pierre Albert Répondre

    C’est plus que juste ce que tu avances mais quelle solution que tout dessalinien digne de ce nom doit- il adopter sinon que le fameux  » koupe tèt boule kay ». Trève est aux palabres,il est temps de passer aux actes.

    • Walter Innocent Jr Répondre

      Maurice Pierre, il est toujours souhaitable de s’entendre pacifiquement. Toutefois, la situation haïtienne est inquiétante, sachant que le peuple a hérité de l’idéologie « koupe tèt boule kay, comme tu le dis. Espérons que cette crise ne devienne pas sanglante.

      Merci pour la visite, camarade. Au plisir de te relire.

    • Walter Innocent Jr Répondre

      Merci beaucoup, Helsa! Votre compliment est encourageant.

  2. Très beau texte si seulement ces phrases pouvaient réveiller la conscience de ces marionnettiste si seulement le cri et la souffrance du peuple leur était egal peut etre pourrions nous espérer un quelconque changement…..bon travail !!!!

    • Walter Innocent Jr Répondre

      Merci beaucoup pour le compliment, Alie! En effet, comme tu le dis, Alie, espérons que ces gens-là se conscientisent. Espérons que le peuple crie sa souffrance assez fort pour qu’il trouve écho chez les mien nantis. Je suis optimiste. Le changement viendra, grâce à des gens comme vous et bien d’autres…

      Merci pour ta visite. À la prochaine.

  3. Pierre Thelusmon Répondre

    Le reveil peut être brutal.. Il reste un peu de temps encore. La chaine brisera évidemment. Sauront – ils faire preuve d’intelligence?.. J’en doute.. Avec les moyens de communication qui nous s sont disponibles, la mobilisation est plus facile. Les nantis syriens, arabes, les affranchis, les noirs libres.. Reveillez vous……

    • Walter Innocent Jr Répondre

      En effet, Pierre, il se peut que le réveil soit brutal. Cependant, nous le souhaitons tous pour le bien d’Haïti. Et, certes ces gens-là doivent faire preuve d’intelligence, mais aussi doivent-ils faire preuve d’humanisme.

      Merci pour ta visite, camarade. C’est encourageant…

  4. Excellente réflexion! Cependant ce n’est qu’une réflexion parmi tant d’autres. La conscientisation du peuple haïtien passe par des réflexions de soulèvement sociaux pour un changement catégorique de la société haïtienne.

    • Walter Innocent Jr Répondre

      Merci pourle compliment, Jean B! En effet, camarade, il existe plusieurs façons d’analyser le problématique haïtienne.

      Merci pour votre visite, Jean B! À bientôt…

  5. Toutes mes félicitations !!+ J’ai eu l’opportunité de traverser et apprécier plusieurs de vos articles, mais plus particulièrement celui-ci qui est abordé la problématique dans une lignée Afrocentrisme du Père de Notre Patrie. Les faits historiques sont là pour démontrer Notre Grande Nation Haïtienne n’a pas d’amis, mais des associés par rapport à des circonstances. Il y a des Pays qui ont prouvé les solidarités et les amitiés réelles avec Nous.

    • Walter Innocent Jr Répondre

      Merci Gerald Exantus! Imaginons un peu si cette Grande Nation, comme vous l’appellez, avait des alliés. Imaginons un peu si elle n’avait pas été isloée.

      J’aime bien votre intervention, Gerald, et j’espère vous revoir sur Selon Walter.

      Merci et à bientôt, camarade.

  6. Je pense que la seule solution est de relire le passé afin que le peuple s’unisse et boycotte ces voleurs . Les haïtiens ont combattus les 3 plus grandes armées du 18e siècle .

    Sans nécessairement agir avec violence,
    ils doivent avoir assez foi en eux pour se libérer une fois pour toute et proclamer une véritable indépendance .

    • Walter Innocent Jr Répondre

      Vouz avez tout à fait raison, Julie. Nous devons bien connaître nnotre histoire afin de ne pasrépéter les erreurs du passé. Et je crois que le peuple finira par se débarrasser de ces voleurs, comme tu le dis.

      Merci pour votre visite,camarade. À bientôt.

Laisser un commentaire