Culture

Une ouverture grandiose pour le Festival international du film Black de Montréal 2022


Tapis rouge, caméras, personnalités publiques et cocktail… C’est dans cette ambiance glamour et chaleureuse que l’édition 2022 du Festival international du film Black de Montréal (FIFBM) s’est ouverte mardi soir. Et si la tendance se maintient, le public montréalais jouira des moments inoubliables du FIFBM jusqu’au 25 septembre.

Le film Lovely Jackson de Matt Waldeck a ouvert, en première mondiale, la 18e édition du Festival international du film Black de Montréal, au cinéma Impérial.

Ce film relate l’histoire d’un Afro-Américain de Cleveland, Ricky Jackson, qui a passé 39 ans en prison pour un crime (meurtre) qu’il n’avait pas commis. Malgré les nombreuses tentatives des agents de libération conditionnelle d’inciter Jackson à passer aux aveux pour recouvrer sa liberté, celui-ci résiste jusqu’à ce qu’il soit disculpé de ce crime en 2014.

M. Jackson devait être présent au cinéma Impérial pour une séance de question-réponse après le film, mais il n’a pu faire le déplacement à cause d’une contamination à la COVID-19. Grâce à la technologie (vidéoconférence), il a pu interagir avec le public, qui lui a donné une ovation debout, et a répondu aux questions de l’animateur de CBC, Duke Eatmon.

La fondatrice du FIFBM, Fabienne Colas, est arrivée à la fin de la projection du film, car elle recevait son diplôme de l’EMBA McGill-HEC Montréal.

Connu comme étant le plus important festival de cinéma afrodescendant au Canada, le Festival international du film Black de Montréal se distingue clairement par la qualité et la variété de sa programmation, et cette année, le FIFBM a placé la barre très haut.

En effet, la 18e édition du FIFBM présente plus 95 films, dont 12 premières mondiales, 10 premières internationales, 25 premières canadiennes et 9 premières québécoises.

Notons qu’Haïti, le Canada, le Cameroun, les États-Unis, la Belgique, le Congo, le Sénégal et le Brésil font partie des 25 pays d’où proviennent les films.

Le film Tropique de la violence, réalisé par Manuel Shapira, clôturera le festival. À ne pas manquer.

D’ailleurs, tous les films du FIFBM 2022 sont incontournables, je pense notamment aux films A Star Wihtout a Star, Kaepernick And America et African Redemption. Je vous invite à cliquer sur le lien suivant pour consulter le programme complet des films de la 18e édition du FIFBM.

Le Festival international du film Black de Montréal élargit ses frontières en abordant des sujets comme la condition féminine, le racisme et le mouvement LGBTQ. Des discussions sur la politique ainsi que sur le romantisme seront également tenues au cours de la semaine.

Par exemple, ce samedi 24 septembre se tiendra l’événement Black Market, où des groupes de discussion seront présentés en présentiel ou en ligne (Facebook), parmi lesquels le thème Le réseautage : les règles à suivre pour approcher les gens dans l’industrie du divertissement. Aisha Delpeche, experte en coaching personnel et professionnel, occupera le rôle de modératrice de cet événement.

À 17 h, sur Facebook, l’animatrice et conférencière Nolie Imprévert recueillera les témoignages de trois personnes noires qui évoluent dans le milieu du théâtre, sous le thème La sous-représentation des acteurs noirs dans le théâtre francophone au Québec.

Bref, vous avez jusqu’au 25 septembre pour participer à ces belles activités.

Et surtout, allez découvrir le talent de ces nombreux réalisateurs et réalisatrices, acteurs et actrices venant des quatre coins du monde noir.

Ainsi, vous vous apercevrez qu’Hollywood ain’t got nothing on them.


Je vous invite à participer à la conversation en laissant un commentaire un peu plus bas sur le site. Merci.


Laisser un commentaire