Culture

Le groupe The Roots a triomphé au Festival de jazz de Montréal


Depuis plus de 42 ans, le Festival international de jazz de Montréal fait rayonner la métropole, où les festivaliers dansent au son de la musique d’artistes de renommée mondiale tels que Prince, James Brown, Stevie Wonder et Kool & The Gang, et cette année, un groupe de hip-hop a placé la barre très haut.

Pour l’édition 2022, les organisateurs du festival ont misé sur la cohabitation entre les musiques jazz, funk, soul et rap en désignant le groupe de hip-hop américain The Roots pour faire le concert de clôture, et ce fut tout un succès.

Une belle histoire d’amour entre Montréal et The Roots

Emmenés par leurs infatigables leaders Black Thought et le batteur Questlove, The Roots ont conquis le cœur d’une foule évaluée à plus de 100 000 personnes qui assistaient au grand événement de clôture TD, samedi, au Quartier des spectacles.

C’est vers 21h30 que cette belle histoire entre Montréal et le collectif originaire de Philadelphie a commencé. Les fans, de toutes générations, ne voulaient manquer pour rien au monde ce spectacle gratuit, d’autant plus qu’ils bénéficiaient également de la gratuité des stations de métro du centre-ville.

Les chansons phares What They Do,  Here I Come  et  Game Theory ont certes électrisé la foule, mais il s’est produit quelque chose de particulier dans le public lorsque The Roots ont entonné The Next Movement  et You Got Me, san aucun doute leurs deux plus grands succès.

Notons que la chanson You Got Me, mettant en vedette Erykah Badu, leur a permis de remporter leur premier Grammy pour la meilleure performance rap par un duo ou un groupe, en 1999.

Pour combler l’absence de l’inimitable Erykah Badu, Black Thought a dirigé le micro vers le public et demandé aux spectateurs de reprendre les paroles « If you were worried bout where I been or who I saw or… » de la chanteuse qui, comme The Roots, excelle autant dans la musique soul, jazz, hip-hop que dans le R&B ; toutefois, le résultat n’a pas été concluant.

Acclamés par les spectateurs, les solos du trompettiste Dave Guy et du guitariste Kirk Douglas ont prouvé pourquoi la formation The Roots est le groupe résident de l’émission The Tonight Show de Jimmy Fallon.

Et le soubassophoniste Damon Bryson, alias Tuba Gooding Jr., a été phénoménal.

À 23h15, Black Thought chantait encore et les musiciens avaient la même énergie que celle déployée en début de spectacle, on sentait alors que la sépration entre le collectif philadelphien et le public montréalais allait être difficile.

Montréal, la ville qui ne dort jamais

Bref, The Roots ont triomphé, et cela aura un effet salutaire sur la vie nocturne de la métropole.

Comme le disait une connaissance après le spectacle, à la suite de cette longue période de confinement, nous avons vu renaître dans toute sa splendeur le Montréal multiculturel et festif, où Noirs, Blancs, Arabes, francophones et anglophones se sont engouffrés dans le Quartier des spectacles pour participer à ce moment de joie.

Nous avons aussi redécouvert le Montréal qui ne dort jamais, car plusieurs restaurants et boîtes de nuit poursuivaient l’animation de cette magnifique soirée, et selon certaines sources, Questlove a pris le contrôle de la table tournante du club L’Astral tout au long de la nuit.

En réalité, Montréal a toujours été la ville de prédilection de ceux et celles qui aiment prendre du bon temps.

Durant les années 1940, les Américains ont surnommé la Petite-Bourgogne « The Harlem of the North » (le Harlem du Nord), et le Canada anglais a qualifié Montréal de « Sin City » (Ville du péché).

À vrai dire, je ne sais pas si les Montréalais ont péché samedi soir.

Cependant, je peux affirmer avec certitude qu’ils ont quitté les lieux du spectacle le sourire aux lèvres, et que la prestation de The Roots restera à jamais gravée dans leur mémoire.


Je vous invite à participer à la conversation en laissant un commentaire un peu plus bas sur le site. Merci.

4 Commentaires

  1. You are getting better and better!!
    I am so proud of you!!
    “Can’t Stop Won’t Stop”

    • Walter Innocent Jr. Répondre

      Claude, my brother, I can’t thank you enough for these kind words. I truly appreciate it, bro .

  2. Le grand defenseur de notre communauté. Lachez pas…Dude, nous vous aimons TRES TRÈS TRÈS et EXTREMEMENT fort.

    • Walter Innocent Jr. Répondre

      Mille mercis pour ces bons mots, camarade. C’est grandement apprécié. À bientôt.

Laisser un commentaire