Je pense, donc j'écris

Occupation Double : de l’abrutissement au racisme

Par WALTER INNOCENT JR

Publié le 13 octobre 2017

Panem et circences ( du Pain et des Jeux ), criait la population de Rome, avide de sensations fortes impliquant le sang et la violence. Cela remonte à plusieurs siècles. Or, aujourd'hui, la popularité de la télé-réalité nous prouve bien que nous avons modernisé cette triste pratique de la Rome antique.

Que peut-on vraiment penser d'Occupation Double, cette émission de télé qui nous dispense de penser? Qu'elle pollue la province? Qu'elle symbolise la bêtise?

Présentée comme la vie réelle des gens à la télé, Occupation Double n'est en fait qu'un miroir cassé de nos quotidiens : l'absence de personnes noires, rondes et autres types qui forment ce merveilleux monde du Québec caractérise le côté raciste et superficiel de cette émission.

En tant qu'homme noir qui valorise le savoir, je qualifie l'exclusion de mes semblables de ce show médiocre de discrimination positive.

Le racisme sans voile

Toutefois, en dépit de ce faux miroir qui déforme le visage de la Belle Province, le racisme sans voile de deux des participantes d'OD au dernier épisode a tout de même reflété une partie de la réalité de la société québécoise.

Une réalité que bon nombre de citoyens du Québec tentent de fuir. Une réalité qui, manifestement, est banalisée par les producteurs d'Occupation Double.

Analysons un peu les propos qui ont boulversé la communauté noire.

Dans un langage élémentaire, Élodie et Joanie se lamentaient de leur court moment de larbinisme, qui, selon ellles, ne devrait être réservé qu'aux nègres. << On n'est pas des n... oh, j'allais dire de quoi raciste. On n'est pas des nègres >>, a lâché Joanie malgré une hésitation devant le mot nègre.

Le racisme comme appât

Comment ces deux jeunes filles ont-elles pu croire que l'expression << travailler comme des nègres >> est actualisée au Québec?

Pourquoi le grand manitou de l'émission a-t-il donné le feu vert à la publication de propos aussi haineux?

Malheureusement, force est de constater que nous ne sommes pas mieux que le peuple de Rome, à l'Antiquité, qui voulait voir du sang. Les concepteurs d'Occupation Double l'ont bien compris : aussi scandalisant soit-il, le racisme a un attrait mercantile. Il se vend bien.

On n'a qu'à penser aux << erreurs >> répétitives de la marque de cosmétiques Dove, qui a tendance à présenter des réclames publicitaires racistes.

Ainsi donc, il y a lieu de se demander si l'injure << speak white >>, ancien emblème du mépris des Canadiens anglais envers les Canadiens français, notamment les Québécois, serait tolérée par le diffuseur d'Occupation Double.

Je ne parierais pas là-dessus.



Pour revenir à ces deux candidates incultes, je leur recommande fortement des livres d'Histoire afin d'échapper à leur double ignorance, c'est-à-dire l'art de se prononcer sur un sujet qu'on ne connaît pas. Car, affirmer que << les esclaves ont été engagés par leur maître >> devrait susciter chez elles une préoccupation double : la culture et le racisme.

Au lieu de philosopher sur la misère des nègres, elles devraient problématiser leur misère intellectuelle.

Il est même juste de dire que les films muets de Charlie Chaplin disaient beaucoup plus de choses que ces émissions de télé-réalité qui me paraissent << inaudibles >>.

Un monde du vide

Les muscles, la minceur, la beauté extérieure et le narcissisme comblent parfaitement le vide du contenu d'Occupation Double. Un contenu qui est basé sur l'exhibitionnisme et le voyeurisme. Et l'amour, but ultime du show, dans tout ça? Bof, il est strictement physique.

Bienvenue dans le monde de l'insignifiance! Un monde dans lequel l'idéal est blanc, le modéle est parfait.

Un monde qui éveille le racisme et la grossophobie.

Comme prévu, les deux fautives ont présenté leurs excuses, et pour les Noirs, qui sont de grands collectionneurs de lettres d'excuses, l'histoire se répète : encore des mots, toujours des mots, les mêmes mots, rien que des mots, comme dirait Dalida.

Pour conclure, je sais qu'il y a un grand nombre de fans d'Occupation Double dans la communauté haïtienne. Au fil des ans, ils ont développé un amour pour ces occupants. C'est bien. Libre à eux de continuer à suivre cette émission ou non.

Cependant, il est important de savoir que le véritable amour commence par l'amour de soi.

Et que l'opium qu'est la télé-réalité peut nous faire oublier que Dominique Anglade a été nommée vice-premier ministre.

 

 

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

4 Responses

  1. Sly Noire
    Bien trop vrai et bien écrit!!
    • Walter Innocent Jr Walter Innocent Jr
      Merci Sly Noire!
  2. ,,Carlito
    Malgré la franchise et lumière que ce texte peut degager, malgré que ce texte devrait etre selon moi en page couverture des potins mediatiques, il ne sera vue que par ceux qui cherche la vérité mais peu sont ces gens donc lisons ce texte a voix haute afin que justice , valeur et égalité puissent prendre une place definitive dans ce monde de......que j'aime!!!b(chapeau pour ce texte , bravo )
    • Walter Innocent Jr Walter Innocent Jr
      Un gros merci pour tes compliments, Carlito. Et un gros bravo pour ton sens d'analyse. Comme tu dis, continuons la lutte ensemble afin que certaines injustices soient éradiquées dans notre société. À bientôt, mon ami.

laisser un commentaire