Culture

SLĀV : Un Petit-fils D’esclaves Écrit à Maka Kotto

À l’évidence, nous sommes face à un terrorisme intellectuel. Mécanique totalitaire à dénoncer sans ambages, afin que notre espace de liberté de création artistique soit préservé   —  Maka Kotto

À Maka Kotto, Député de Bourget et ancien ministre de la Culture et des Communications

Monsieur le Député,

À l’évidence, nous revoici face à un cas d’iniquité raciale. Et permettez-moi d’affirmer que la récurrence de ce problème est indubitablement un signe de « terrorisme moral ».

D’ailleurs, à force de traiter ce sujet au cours des derniers mois, je n’ai pas pu faire l’économie de l’encre de ma plume. Je me sers donc comme encre le sang de Capois-la-mort qui coule dans mes veines pour vous écrire ces quelques mots.

Voyez-vous, M. Kotto, en cette période de Coupe du monde de football, je m’étais juré de prendre congé de tout exercice réflexif. La victoire du Brésil, mon équipe préférée, était la seule qui colonisait mon esprit.

La Liberté D’expression Avant La Liberté Des Noirs?

Cependant, aujourd’hui, je constate que, aussi prestigieuse soit-elle, une victoire d’une équipe de la FIFA n’est pas aussi noble que celle remportée par un groupe, qui, depuis 400 ans, se bat pour sa liberté, se tient debout devant toute forme d’injustice.

Manifestation contre la pièce SLĀV

En fait, Monsieur le Député, je fais partie de ce groupe. C’est mon équipe, mon monde. Et je crois que c’est le vôtre aussi, mais bon…

Contrairement à vous, qui se veut avant tout un amoureux de l’art plutôt qu’un amoureux de ses semblables, je suis un arrière-petit-fils d’esclaves, qui n’apprécie pas que les chants de souffrance de ses aïeux soient utilisés mercantilement.

Je ne compte pas trop m’attarder sur le pourquoi du comment de l’aberration du metteur en scène Robert Lepage, car tout a été dit à ce sujet.

Betty Bonifassi, l’interprète principale de SLĀV

Je préfère plutôt ausculter la fugue d’un des enfants de la Cause.

Oui, Monsieur le Député, il s’agit bien de vous, qui ne répondez jamais aux appels collectifs des petits-fils d’esclaves!

Malheureusement, au lieu d’être la voix de la jeunesse noire, vous vous êtes travesti en chef de « milice bourgoise » à des fins politiques.

L’esclavage A Touché Tous Les Noirs

Avant de poursuivre l’analyse de votre déclaration teintée de révisionnisme, entendons-nous sur une chose :

Que l’on soit Haïtien, Afro-Américain ou Camerounais, l’esclavage nous a tous touchés. Ne me dites pas que vos aïeux n’ont pas versé quelques larmes en voyant leurs enfants captifs quitter le port négrier de Bimbia…

De ce fait, cher Député, un Noir a le devoir moral de défendre la cause noire, tout comme un Québécois blanc reconnaît son dévouement à sa nation.

Robert Lepage, le metteur en scène de SLĀV

M. Kotto, vous défendez avec ardeur la liberté de création artistique, en élevant votre voix contre le retrait de SLĀV .  Bien. Après tout, vous avez passé deux années à la tête du ministère de la Culture et des Communications.

Or, qu’en est-il donc de l’inclusion de vos semblables dans le milieu artistique du Québec?

Pourquoi n’aviez-vous pas activé votre compte twitter lorsque Gilbert Rozon a homogénéisé Montréal dans la publicité MTL 375, délaissant les Noirs, les Arabes et autres minorités ethniques?

Que pensez-vous du profilage racial et de la notion de « privilège blanc », M. Kotto?

L’opportunisme De Maka Kotto

Cher Député, en qualifiant les revendications de vos semblables de « terrorisme intellectuel », vous désavouez Um Nyobé, le héros national de votre terre natale. Et ayez la certitude que le défunt René Lévesque, aussi humaniste qu’internationaliste, ne vous appuierait pas dans votre rôle de justicier.

Exemple d’appropriation culturelle

Vous savez, M. Kotto, je ne crois pas que vous soyez un collabo, un vendu ou un déserteur, comme le véhiculent certaines « mauvaises langues ». Néanmoins, l’opportunisme, le mimétisme et le larbinisme sont les mots les plus susceptibles de décrire votre attitude.

Ah! Je vous prie de pardonner ma tautologie, cher Député!

Et sachez qu’avec ce genre d’attitude, le 1804 ne serait pas né et que le 1619 risque de refaire son apparition.

Si vous vous êtes égaré dans le « monde  merveilleux » des péquistes, où vous percevez la vie en rose, ou du moins en « bleu », les Noirs qui se sont opposés au spectacle SLĀV, eux, sont bien conscients dans leur monde réel.

Ils voient presque tout en « blanc ». Que ce soit dans le marché du travail, à la télévision et même dans un spectacle qui illustre pourtant  leurs ancêtres.

Et, Monsieur le Député, je vous assure que ces enfants d’esclaves continueront à protester contre d’autres cas d’appropriation culturelle, car ils ne veulent pas que leur « Wakanda » devienne également tout blanc.

Pour prendre part à la conversation,  laissez un commentaire en bas du site.

43 Commentaires

    • Ah oui! Quelle génération. Cet article est un ramassis de vomissure. Le Québec n’est pas les USA. Le Québec est ouvert ce que démontre cet article et surtout l’Auteur est de la fermeté et du racisme.

      Si vous et cet auteur n’êtes pas heureux au Qc, si vous croyez que vous êtes persécutés, que votre liberté est brimée etc….vous savez quoi faire.

      • Walter Innocent Jr Répondre

        Jonathan, il n’y a pas lieu de se comparer aux autres. Chaque société a son niveau de racisme, de tolérance ou même de corruption.

        De préférence, ayons un dialogue respectueux afin qu’il y aît du changement. Ne soyons pas continuellement en désaccord comme le Québec et le reste du Canada.

        J’apprécie bien ta visite, Jonathan. Et j’espère te lire à nouveau.

    • Walter Innocent Jr Répondre

      Merci pour cet éloge, Edison! Et c’était cool de te voir ce soir.

      À bientôt, cher ami.

  1. OUIII à la liberté d’expression avant la liberté des noirs…Voulez-vous bien m’expliquer l’amalgame que vous faites entre la liberté des noirs et la liberté d’expression?

    Nous ne sommes pas aux USA, un endroit qu’il fait pas bon d’être noir, musulmans et même blancs.

    Lorsque les noirs ont été persécutés dans les pays de dictature en Afrique, nous vous avons accueillis à bras ouvert sans dire un mot. Les temps ont changé, ne jouez pas avec le feu, car le feu peut se retourner.

    • Mais avec des commentaires comme ceux de ces deux énergumènes, on est totalement convaincu de l’ouverture et de l’absence de racisme au Quebec. Bien sûr… Bien évidemment, leurs commentaire ne sont qu’un ramassis de vomissure. S’ils ne sont pas contents de cet article, ils savent donc ce qu’ils ont à faire…

      • Pardon!!!!! Va chiez…je suis ouvert a tous et toutes. Je suis un Québécois et non un Américain….. …lolll.tu n’apportes rien tu ne fais que répéter mes propos. Si t’es pas contente-content du Qc…Il y a l’Ontario avec Rob Ford si tu crois que je suis pas accueillant.

        Ok va te promener dans le traffic petite conne.

      • Walter Innocent Jr Répondre

        Nat Gram, il est évident que cet article ne fera pas l’unanimité. D’ailleurs, j’invite tous ceux qui sont en désaccord à verbaliser leur ressenti afin de ne pas imiter les deux solitudes, dont le Québec et le Canada anglais.

        J’apprécie grandement votre visite, Nat Gram. Et au plaisir de vous lire à nouveau.

    • Walter Innocent Jr Répondre

      Jimmy Lambert, comme mentionné un peu plus tôt, cessd’avoir un vrons de nous comparer aux autres. Concentrons nos efforts sur un réel débat pour améliorer les choses.

      Nous ne partageons pas les mêmes idées, mais nous pouvons nous respecter mutuellement.

      Merci d’être passé et à bientôt.

    • Walter Innocent Jr Répondre

      Jimmy Lambert, comme mentionné un peu plus tôt, cessons de nous comparer aux autres. Concentrons nos efforts sur un réel débat pour améliorer les choses.

      Nous ne partageons pas les mêmes idées, mais nous pouvons nous respectuer mutuellement.

      Merci d’être passé, Jimy. À bientôt.

  2. Des commentaires des énergumènes??? Avez-vous vous amener le moindre argument…..NON! vous n’avez fait que de mettre de l’huile sur le feu…BRAVO!!!!!..on va retourner dans le temps de la ségrégation et faire comme aux USA…on va devenir raciste pour de vrai.

  3. La liberté des noir,es !? Quelle liberté est rassasiée, renforcée, défendue par le fait de brimer la liberté des autres, la liberté d’expression artistique ? Aucune et pas davantage la liberté des noir,es.

    En quoi la liberté des noir,es et réduite quand des blanc,hes se penche sur l’esclavagisme pour le dénoncer ? Il n’y a pas que les noir,es qui ont subi l’esclavage. Pire, les noir,es ont aussi été esclavagistes en Afrique bien avant que les blanc,hes achètent à ces esclavagistes noir,es des esclaves qui ont peuplé les Amériques.

    SLĀV n’est pas un spectacle consacré à l’esclavage des noir,es d’Amérique du Nord mais un spectacle qui traite de sort indigne réservé à tous,tes les esclaves, blanc,hes comme noir,es, asiatiques comme européen,nes… La distribution était donc représentative de ce fait historique. Quel est le problème !? Ne pas carburer au suprémacisme noir qui invente de toutes pièces absentes une histoire de l’esclavage qui n’a rien à voir avec l’Histoire du monde, une histoire qui passe sous silence le fait que la traite négrière intra-africaine faisait en sorte que des noir,es réduisaient d’autres noir,es à l’esclavage ?

    En Afrique, la majorité est noire, au Québec elle est blanche. Quel est le problème ?

    • Walter Innocent Jr Répondre

      Luc Archambault, vous avez formulé quelques bons points, et ce, avec éloquence.

      Cependant, vous et moi ne pourrrons jamais être d’accord sur ce sujet, tout comme le Québec et le reste du Canada ne s’entendront jamais sur plusieurs points.

      Toutefois, un dialogue respectueux peut changer les choses…

      Merci pour ta visite, camarade. À bientôt…

      • Nous pourrions nous mettre d’accord sur un très grand nombre de choses, j’en suis sûr.

        Quant aux démocrates du Québec, dont vous êtes parties, j’en suis sûr, il,elles ne pourront jamais être d’accord avec le fait que s’impose au Québec par-dessus la tête démocratique constituante du Peuple Souverain du Québec, un État du Canada autocrate parfaitement illégitime puisque jamais il n’a ni sollicité ni obtenu le clair OUI référendaire des Québécois,es pour ses Actes constituants, ce qui est tout sauf démocratique. Les démocrates du Canada ne peuvent qu’abonder. Le Peuple Souverain du Canada lui aussi se voit privé de son droit de dire OUI ou NON aux Actes constituant de l’État du Royaume de la Couronne canado-britannique qui s’applique au Canada sans jamais avoir obtenu le clair OUI référendaire du Peuple Souverain du Canada alors que celui d’Australie a pu le faire il y a 118 ans en 1900…

        Quant au dialogue respectueux, il n’est plus possible dès lors que le spectacle litigieux SLĀV est interdit de représentations et dès lors que vous approuvez une telle interdiction. Le dialogue ne peut se tenir quand la partie adverse est muselée, jetée aux oubliettes, empêchée de s’exprimer.

        Un dialogue pourrait se tenir entre nous, dans le cas où vous décidiez de protestez contre l’autodafé dont a été victime l’art théâtral québécois cette semaine. À défaut, il ne peut y en avoir de dialogue, respectueux ou pas…

    • Walter Innocent Jr Répondre

      Il est clair que l’activisme et le militantisme ne sont pas le domaine de M. Kotto, Dindi, mais on aura tout de même essayé…

      J’espère vous revoir bientôt.

  4. Merci Walter
    Même si vous vous adressez à quelqu’un qui n’a rien à foutre de la cause les noirs, l’histoire retiendra que vous avez fait votre devoir. Bon courage

    • Walter Innocent Jr Répondre

      Merci à toi, Rodrigue. Vos mots d’encouragent sont très motivants. J’espère vous revoir sur SELON WALTER très prochainemeent.

  5. La capacité de se mettre à la place d’ autrui n’ est vraiment pas donné ou désiré par tous….Ce qui est très encourageant c’ est que plusieurs Québécois comprennent ce point de vue.Quand on connait bien l’histoire du Québec, on comprend très bien ce  » feeling » dans nos trippes qu’ il y a une inégalité face à notre langue, nos origines, notre culture
    . La réalité est qu’ il y a plus de choses qui nous unissent vs qui nous divisent Souvent, on accepte pas l’ opinion de l’ autre car on pense que c’ est : eux contre nous….Pourtant quand on va plus loin on voit qu’ on dêfend parfois des causes similaires mais avec des gens différents!!!

    • Walter Innocent Jr Répondre

      Très bien dit, Marie! Plusieurs Québécois ont détesté Pierre Trudeau jusqu’à sa mort, parce qu’il n’adhérait pas à la cause séparatiste. Je m’attends à ce que les Gens du Pays comprennent le coombat de la communauté noire concernant ce sujet, mais bon…

      Merci pour ton commentaire plein de sens, Marie.

      À bientôt…

  6. Lionel Lizaire Répondre

    M Walter, votre publication est un délice que je vais garder précieusement, car tout a été dit et bien résumé. Le seul point qui, à mon avis n’a pas été mentionné, est que: M Maka Kotto a eu dans ce débat le comportement d’un affranchi en quête de la totalité de ses droits. Donc face à un tel comportement de défendre son maître afin de préserver ou d’augmenter les droits acquis, on peut percevoir la peur de tous ces affranchis qui se confortent dans une vision de: «  sauve qui peut « . Est-ce la meilleure façon de témoigner la fidélité ou de remercier son maître, je ne pense pas mais beaucoup trop choisissent cette direction… Alors il reste des gens comme vous M #WalterInnocent, Wiel Prosper Emilie Nicolas qui restent éveillés face à des situations aussi fragiles… Merci encore de rester intègre et fier de pouvoir vous regarder dans un miroir de solitude.

    • Walter Innocent Jr Répondre

      Merci pour ces éloges, Lionel. Des gens comme vous éveillent notre sens critique, ce qui et essentiel dans toute société.

      Et comme vous le dites, l’opportunisme de Maka Kotto est évident. Espérons qu’il réfléchira un peu et qu’il comprendra qu’il a blessé sa « communauté ».

      Un grand merci pour la visite, Lionel. À bientôt.

  7. Luc M - France Répondre

    Ce texte dans un style inutilement prétentieux et ampoulé est tout aussi cynique que ce qu’il dénonce ; En réalité, il aboutit exactement à l’effet inverse.
    Le fait que le souvenir et les leçons des atrocités subies par une communauté dépassent le cadre de cette communauté est la preuve qu’il y a eu atteinte à des valeurs universelles qu’il nous appartient à tous de défendre encore et encore, aujourd’hui et demain, qui que nous soyons, quelle que soit la couleur de notre peau… Vous viendrait-il à l’idée de réserver aux seuls juifs le droit de prolonger et exprimer la mémoire de la Shoah ?
    Ce poids de l’histoire, bien plus ancien, partagé et répandu que vous semblez le savoir, est bien trop lourd pour vos seules épaules, acceptez que certains d’entre nous l’expriment enfin avec vous… Au moins les artistes, comme Betty Bonifassi dont vous ignorez probablement tout, à commencer par tout le travail qu’elle a fait depuis des années, entre autres avec les vôtres, afin que sa parole soit juste dans ce spectacle.
    Ce que vous et vos amis ont fait la semaine dernière, c’est éloigner un peu plus les espaces démocratiques de partage et de parole, toujours préférables au silence.
    Enfin, vous avez aussi porté votre mal-être dans le domaine de l’art et de la musique, or c’est là, parmi nous cher monsieur que vous comptez le plus de gens solidaires ; Est-ce une stratégie ?

    Remettons donc les choses à leur place : Cette cause ne vous appartient pas, et le face-à-face tout aussi stupide qu’inutile que vous tentez de raviver ne fait que la desservir ; certains d’entre nous, noirs, jaunes ou blancs continuerons de la défendre, ne vous en déplaise.

    • Walter Innocent Jr Répondre

      Luc M-France, je comprends un peu votre mécontentement, mais essayez comprendre l’inquiétude des autres aussi. Vous seblez être très intelligent et cultivé, il est tout simple dommge que nous soyons en désaccord sur ce sujet. Qui sait, peut-être qu’un de ces jours, nous nous entendrons…

      Milles mercis pour cette visite, Luc M-France. J’espère vous lire à nouveau.

    • Walter Innocent Jr Répondre

      Merci pour ces références, Luc Archambault! Je te donnerai des nouvelles.

  8. J’ai bien lu votre article et je comprends votre point de vue. Même si mes positions ne se rapprochent pas des vôtres sur ce sujet.
    Ce que je déplore en premier lieu est la violence et les insultes envers des gens ne méritant aucunement cela. Cela engendre une radicalisation qui ferme malheureusement toute discussion et qui attise une droite dangereuse que personnellement je ne veux point au Québec. Ceux ouverts normalement au dialogue se retrouvent dans une position défensive ne voulant pas concéder après s’être faits traiter de racistes ou autres (comme traîtres si ces personnes étaient noires) et après un boycott et une censure que je crois injustifiée. Les critiques sont toujours justifiées. Je comprends le ressenti émotionnel de certains, mais je n’accepte pas que ce même ressenti devienne une impulsion et une justification vers la violence, même verbale et raciste, des détracteurs ou des défenseurs, certains usant de racisme direct sans scrupule se servant des protestations envers Slāv comme d’un prétexte pour déverser leur haine raciale. Tout ce radicalisme en a effrayé plusieurs. Moi inclusivement.
    Je m’adresse plus en profondeur ici, car vous permettez cet espace et à force de tweeter, les raccourcis mènent à davantage d’incompréhension.
    J’aime Robert Lepage et son génie. Je le dis pour que ce soit clair. Son génie a toujours été de transcender les cultures en dévoilant l’humain en nous, peu important la couleur de notre peau ou notre origine. Ce qu’il fait est beau et je n’avais donc aucune inquiétude face à ce qui sera véhiculé dans Slāv. Je savais que le respect et l’honneur seront présents. Toutes les fois où il y a critique, que ce soit éphémère comme un morceau de décor ou une créativité trop débordante en usant de technologie pour certains à outre mesure, ou que ce soit des critiques d’ordre plus humaines, il y répond toujours en faisant évoluer ses pièces au fil du temps grâce à la réponse de l’audience. Son procédé de création passe par la pièce elle-même et il ne gère pas une pièce comme la plupart des metteurs en scène créant tout tout seul. Je ne les critique pas. Je distingue les deux procédés.
    Il est l’antithèse du metteur en scène « dictateur ». Il utilise la créativité des membres de son équipe et de d’autres qui l’inspirent (Mme Bonifassi dans ce cas) pour en arriver à une finalité magique. Il donne une voix souvent à des textes ou des arts qu’on oublie malheureusement ou des arts auxquels on n’accorde plus trop d’importance en 2018 (marionnettes par exemple). Même Shakespeare, il le revisite avec modernité dans Coriolanus où le rôle principal est tenu par André Sills, un Noir, ce qui m’attriste de devoir le préciser pour tenter de faire comprendre que Lepage innove et mélange les genres, les cultures, les sexes et autres au théâtre et même dans des rôles traditionnellement « British » colonialistes et classiques contraires à ce que d’autres metteurs en scène font avec des Blancs uniquement dans Shakespeare. En vérité, ce que je remarque chez lui est une volonté d’unifier et de briser des tabous en célébrant avec humanité les humains point.
    Un exemple de son procédé artistique:
    https://youtu.be/PvHMN31u4r8
    Cette parenthèse explicative est longue, mais je la crois essentielle pour comprendre les différentes opinions autour de Slāv. Vous faites erreur selon moi en occultant Lepage et son oeuvre dans votre analyse. Car si discussion doit avoir lieu, les deux côtés doivent pouvoir essayer de se comprendre. Sans cette parenthèse, c’est impossible.
    Vous faites une comparaison avec les Juifs, et ici encore, après cette parenthèse explicative sur Lepage, plusieurs ne partagent pas le fait de les amalgamer dans ce débat sur « l’appropriation culturelle ».
    Exemple: https://montrealgazette.com/opinion/opinion-cultural-zealots-victory-over-robert-lepage-is-theatres-loss
    Dans mes différentes discussions devant les détracteurs, je me suis fait accuser de raciste , de xénophobe et de « suprémaciste » blanche. Sur certaines discussions portant sur la prochaine production de Lepage « Kanata », en lien avec les Premières Nations, il en était de même. C’est horriblement insultant quand on se sait l’inverse de tout cela. Sur ce, j’ai du justifier toutes mes origines diverses pour prouver qu’il m’est impossible d’être xénophobe, car je n’existerais pas sinon, mes origines Amérindiennes, Franco-Québécoises, Vénézueliennes (mélange autochtone et espagnol), et mon origine culturelle haïtienne (ayant grandi là-bas de ma naissance à l’adolescence) font de moi un être qui ne peut voir autre chose que l’humain en dehors de ses origines. La seule appartenance claire qui m’unit à un seul groupe est mon identité québécoise, car il s’agit de ma nationalité aujourd’hui tout comme la majorité des détracteurs et défenseurs de Slāv.
    Suite à ces discussions, j’en suis arrivée à la conclusion suivante: « Si tous s’identifient un jour à une communauté particulière, je deviens donc personne selon la logique communautariste ».
    Je me suis donc posée la question à savoir si je dois porter le poids de la souffrance des Premières Nations, des Autochtones Sud-Américains et des Francophones face au colonialisme Britannique, en plus de porter la culpabilité des blancs Nord-Américains et des Espagnols colonialistes. L’humain que je suis se retrouve dans un sens brisé par toutes ces accusations.
    Je suis un humain d’abord avant tout et Québécoise ensuite et j’ai toujours cru que peu importe nos origines passées, nous sommes tous Québécois ici. Bien sûr que je fais du poulet à la créole, des arepas, des caraotas et des bines^^. C’est caricatural oui^^, mais culturellement je ne renie pas mes origines pour autant, de la cuisine à ma façon de penser et percevoir le monde, tout autant que je parle toutes ces langues.
    J’entends le cri du coeur lancé par les détracteurs de Slāv, mais j’ai du mal à comprendre. Je ne peux en effet changer le ressenti des autres, mais j’ai pourtant hâte de voir Kanata comme j’avais hâte de voir Slāv sans me sentir « traître ».
    Ce que je déplore ici, c’est que oui le ressenti des autres doit être pris en compte, mais ne peut se faire par la consultation d’un groupe concerné par le spectacle avant sa présentation, brisant l’idée alors d’exploration et d’expérimentation qu’est le théâtre. La consultation est nécessaire pour s’assurer de l’exactitude historique etc auprès d’experts oui, pour le reste je ne crois pas. Comme toujours l’audience juge avec Lepage et après les critiques les ajustements se font.
    La radicalisation des échanges avant même que la pièce ne soit vue, empêche cette expérimentation et peut-être un changement d’avis des détracteurs ou même des défenseurs. Je serais la première à critiquer la pièce si j’avais senti que quelque chose est irrespectueux. Avant de juger, il faut expérimenter selon moi, et peut-être même que cette pièce aurait rapprochée dans la compréhension certains groupes.
    De la même façon que je ne peux forcer le ressenti des gens, personne ne peut non plus forcer le ressenti de ceux voyant l’humain et ses souffrances dans l’union, sans couleur, ce qui est mon cas. Il m’est donc très difficile d’accepter qu’on attaque d’autres Noirs comme étant « traîtres », car ils ne vivent pas ce même ressenti que vous.
    Voir la pièce, juger et s’exprimer ensuite est selon moi, la conduite qui aurait permis un vrai dialogue et l’apaisement des confrontations. Se comprendre, s’ajuster.
    La pièce fait référence à plusieurs sujets sensibles et il nous est impossible maintenant de juger si oui ou non le tout était convenable ou si des ajustements devaient être faits et si oui lesquels.
    Les problèmes discriminatoires de certains dans la société sont indéniables, mais les arts, surtout le théâtre inclusif de Lepage, ne peuvent être mis au banc des accusés pour tous les problèmes de société. C’est au rôle du gouvernement de prendre cela en charge et à la population de s’indigner de ces problèmes.
    Concernant Maka Kotto, il est un homme des arts en politique. Personne ne peut lui dicter son ressenti et il a tout à fait le droit de prendre position. Cela veut-il dire qu’il renie tous les problèmes des Noirs? Non je ne crois pas du tout, mais ne peux parler pour lui, pas plus que vous pouvez parlez en son nom ou lui dicter comment penser ou ressentir.
    Je n’accepte pas que l’on parle en mon nom sans mon autorisation et il en va de même de beaucoup de gens.
    Pour conclure, je perçois aussi un « clash » entre ceux aimant ce communautarisme et ceux cherchant à unir nos forces entre humains afin de se délivrer de ce communautarisme de ghetto (riches, pauvres, noirs, blancs, origines, de religion etc). Peut-être aussi que l’histoire du Québec fait en sorte que les luttes modernes plus anglo-saxonnes nous en maintiennent plus éloignées. À force de se faire traiter de Nazi pendant des décennies pour une simple loi 101, en ayant marre du Qc bashing des médias anglophones ou de se faire traiter de racistes constamment pour tout et pour rien, plusieurs deviennent insensibles à certaines critiques plus justifiées. Que sais-je? Mais il est clair qu’on a pu distinguer un différent son de cloche des médias anglophones et des médias francophones plus nuancés avec beaucoup d’opinions différentes.
    Pour ma part, je rêve d’un Québec uni, sans ghettoïsation, contrairement aux USA, où nous sommes tous avant tout Québécois. Point.
    Cela n’indique en rien qu’on ne peut être à l’écoute de l’autre et de son ressenti soit dit en passant. Mais la violence, l’intimidation ou l’appel à la censure (pétition) sont fondamentalement dangereux pour toute société de droit et ne font qu’alimenter la haine de groupes tels que La Meute.

  9. Termilus frantz Répondre

    Il ya plusieurs Napoleons en rep.dominicaines. la majorites d autorites qui y maltraitent les haitiens sont des arrieres petits fils d anciens autorites haitiennes exilees dans l autre partie de l ile pour plusieurs raisons

    • Walter Innocent Jr Répondre

      Hey thank you so much for for your appreciation, Pomodorr.com! Infact, this is a part 3 of that kind of topic.

      Talk to you soon, my friend.

  10. Definitely believe that which you said. Your favorite reason appeared
    to be on the net the easiest thing to be aware of.
    I say to you, I certainly get annoyed while people think about worries that they just do not know about.
    You managed to hit the nail upon the top as well as defined out the whole thing without having side effect
    , people can take a signal. Will probably be back to get more.
    Thanks

  11. I am really enjoying the theme/design of your website.
    Do you ever run into any browser compatibility problems? A
    few of my blog visitors have complained about my blog not operating correctly
    in Explorer but looks great in Chrome. Do you have any recommendations to help fix this issue?

  12. You’ve made some good points there. I looked on the internet for more information about the
    issue and found most individuals will go along with your
    views on this web site.

  13. Every weekend i used to go to see this site, for the reason that i wish for enjoyment, as this this web
    site conations really nice funny material too.

Laisser un commentaire