Je pense, donc j'écris

Je suis chrétien et vaudouisant. Qui suis-je?

Par WALTER INNOCENT JR       Publié le 9 juin 2017

 

De nos jours, parler de religion peut être délicat. Et lorsqu'on inclut le vaudou dans la conversation, celle-ci devient tabou. Et pourtant...

Au nom du Père, du Fils, et du Saint-Esprit, des millions de Noirs ont été dépouillés de leur nom, de leur langue et, bien sûr, de leur religion. En d'autres termes, au nom du christianisme, les Noirs ont connu l'esclavage.

Avant de compléter ce petit survol de cette période sombre de l'Histoire, permettez-moi de me présenter en vous racontant l'histoire de mon enfance.

La clandestinité du vaudou

Né à Port-au-Prince de parents chrétiens, de confession catholique, la notion de chrétienté était bien présente dans mon esprit: Jésus, Marie et Joseph occupaient une place de choix à la maison. Les Ersulie, Legba et Damballah, figures dominantes du vodou, n'étaient pas les bienvenus.

Le vaudou était persona non grata.

À mon école primaire, Jean-Marie Guilloux, au quartier Bel-Air, la bonne nouvelle de l'évangile de Jésus-Christ passait avant tout. Frère Raymond, un prêtre québécois qui a sûrement fui le Québec sans Dieu de Jean Lesage, dirigeait cette instittution qui fut le premier établissement des Frères de l'Instruction Chrétienne en Haïti.

Lors de ma première rencontre avec ce directeur religieux portant une croix autour du cou, j'ai cru qu'il était mon sauveur: il avait les yeux bleus et la couleur de peau de Jésus-Christ. Je l'ai divinisé, l'ai idolâtré.

En classe et dans la cour d'école, le créole, notre langue maternelle, nous était interdit, sous menaces de coups de fouets des instituteurs. Le français, la langue du colon, régnait. Nous étions à nos premiers pas dans le monde diglossique.

Un triste rappel de l'époque esclavagiste, n'est-ce pas?

Et toujours est-il, aucune trace du vaudou.

Bref, cette école congréganiste, vieille de 152 années, a certes formé de grands intellectuels. Néanmoins, par son éducation axée sur un idéal occidental, elle a également cultivé des Haïtiens anti-Haïtiens, dont un certain Jean-Claude Duvalier.

Ecole Jean-Marie Guilloux

Prétextant apporter un amour salvateur par le christianisme, ces prêtres et pasteurs venus d'ailleurs ont plutôt propagé la haine et la division dans le pays: Les catholiques et les protestants se disputent le territoire haïtien, les dénominations protestantes et évangéliques pullulent et, le peuple, atteint par cette occidentalisation, se rejette, se haït.

À Montréal, dans la communauté haïtienne, on peut observer une dichotomie réductrice opposant les catholiques non pratiquants aux protestants les plus fanatiques. Et je ne crois pas que la Biblolâterie en soit la cause principale. Certains pasteurs malhonnêtes sont peut-être à blâmer.

Une fois de plus, le vaudou se retrouve dans l'anonymat.

Il se cache en nous. Il est victime de nos petitesses d'esprit et de notre honte à révéler notre africanité. Cet isolement intérieur est attribuable à la colonisation mentale: le monde noir n'est pas guéri de la blessure de l'esclavage.

La double croyance des Haïtiens

Qu'en est-il donc de cette religion que tant d'Haïtiens renient?

Issu des cultes animistes africains, le vaudou est originaire de l'ancien royaume de Dahomey, en Afrique de l'Ouest. Durant la traite négrière, il s'est répandu dans les Caraïbes. La cérémonie du Bois-Caïman, en 1791, représente l'acte de naissance du vaudou haïtien, et le catalyseur du soulèvement des esclaves. D'ailleurs, le Dr Price-Mars, ethnologue et philosophe haïtien, déclara: << 1804 est issue du vodou >>.

Que nous le voulions ou non, nous, les Haïtiens, sommes vaudouisants malgré nous. Cette religion, qui est aussi une culture, se manifeste dans notre musique, nos histoires et nos mythes. La chanson Superstition de l'orchestre Tropicana relate bien ce phénomène social.

En Haïti, aussi bien qu'en Afrique, lorsqu'une personne connaît des difficultés, elle incombe ses problèmes à la ''sorcellerie''. Elle se convertit au protestantisme, mais elle conserve secrètement  des liens avec la religion de ses ancêtres, tout comme une femme qui continue à voir son ex-copain, à l'insu de son nouveau partenaire.

Cette double croyance, ainsi que le magasinage de différentes Églises évangéliques par certains fidèles mettent en lumière la schizophrénie culturelle des Haïtiens.

Diagnostic: crise identitaire d'une nation ayant perdu ses repères ancestraux. Prétendre le contraire serait un angélisme, ce qui ne nous permettrait pas de retrouver nos marques.

Le vaudou diabolisé

La diabolisation du vaudou par l'Occident est assurément à la base de ce malaise.

À vrai dire, ce n'est pas tant les effets de la supposée magie noire que redoutent les Occidentaux, mais bien l'émancipation de la pensée noire, qui inciterait le Monde à penser Noir.

Le vaudou diabolisé par Hollywood

Donc, les colons ont dit du vaudou qu'il est satanique? Or, comment l'Haïtien peut-il croire aux paroles de ceux qui ont menti à Toussaint Louverture pour le capturer et le laisser mourir au Fort du Joux? N'ont-ils pas aussi fabulé sur le degré de notre quotient intellectuel afin de nous réduire au niveau de la sous-hommité?

Il ne revient certainement pas aux étrangers de nous dire ce qui nous convient ou non. Surtout s'ils essaient de nous vendre leur propre produit.

N'étant pas un expert du vaudou, je ne peux que me positionner comme un Haïtien soucieux de l'identité de son peuple. Un observateur inquiet de l'absence des aïeux africains dans la mémoire haïtienne.

Plus tôt, cette semaine, un ami, tel un Louis-Jean Beaugé dans le jardin d'Eden, a écrit: << Tant que nous ne serons pas à l'aise à voir nos frères et soeurs pratiquer ces rites ( vodou), même si nous ne le faisons pas nous-mêmes, nous serons toujours à la recherche de ce que nous sommes >>.

À ces paroles savantes, j'ajouterai: détenir un doctorat, une maîtrise, ou même un baccalauréat est très bien. Cependant, ne pas savoir qui on est soustrait la valeur de ces diplômes. Car, comme disait l'historien sénégalais Cheikk Anta Diop, << la connaissance commence par la connaissance de soi >>.

Un homme noir et son sauveur blanc

Un Haïtien, avant tout, est Haïtien. Il n'a pas la citoyenneté chrétienne. Un procès contre le vaudou constitue une attaque envers la nation dessalinienne. Un antihaïtiannisme qui devrait être dénoncé par tous les fils de la Nation, que l'on soit protestant, catholique, musulman, ou même athée. L'union doit être notre force.

Je suis chrétien et vaudouisant. Qui suis-je?

Un Haïtien assis entre deux chaises, ne pouvant choisir entre le confort occidental et le bien-être ancestral.

 

Share on Facebook2.6kTweet about this on TwitterShare on Google+0

17 Responses

  1. Serge Eddy
    Belle piste de réflexion pour ceux qui s'intéressent à leur identité pré-chrétienneté :-). Évidemment certains de nos frères pourront te calomnier aussi. JMG alma mater :-)
    • Walter Innocent Jr Walter Innocent Jr
      Ce n'est qu'un début, Serge. Selon moi, si nous réglons notre problème identitaire, Haïti sera en meilleure posture. En passant, cher ami, tu m'as un peu caché ton appartenance à JMG, hein... On en parle bientôt, et un gros merci pour ton encouragement. :)
  2. Donaldinho
    Mon cher Walter... j'observe de loin... je n'aime pas tellement commenter sur les médias sociaux... mais je dois faire exception... tes propos sont pertinents et tes observations, très éloquents... très fière de toi mon frère 👌🏿👌🏿👌🏿
    • Walter Innocent Jr Walter Innocent Jr
      Donaldinho, cher ami de longue date, je te remrcie pour ces beaux mots. J'ai beaucoup appris de nos discussions entre amis. Continuons le travail. :)
  3. Dieudonne Saincy
    Shalom Walter, j'ai lu ton papier. Bravo. se vre isi en Haiti se vodou anpil moun swadizan nan mond protestan ou katolik renmen atake plis vire tounen se vodou yo cible komsi dan pouri gen fos sou bannann mi...poutan bagay lan pi red ke sa...neg ak costune je vet ou po nwa nan Satanis pi red ke vaudou men bon...cela dit STP Prends le temps de lire la Bible/Torah et tu verras que depuis la nuit des temps y avait deux camps: Dieu et Satan (demons, dieux, et les divinites depuis Mesopotamie, Egypte, celtes, etc) ca change de nom d'un continent a un autre mais le meme partenaire Satan/Diable: D.E.D= Derober. Egorger. Detruire. Diviseur. Menteur. Accusateur. Adversaire. Ennemi. Empecheur. C'est pas une question de blanc ou noir ou occident ou afrique ou Orient. Les memes banques de demons et d'autres noms. Si tu lis bien la Bible tu ne te laissseras pas entuber par les Catho, Protestants, les FM, et par les blancs ou noirs ou asiatiques etc...Sois intelligent. Le vrai Dieu est incolore. Que tu connaisse Yeshua pour ton salut. Toute mon affection spirituelle. Shalom. DS +50937111715.
    • Walter Innocent Jr Walter Innocent Jr
      Merci Dieudonne Saincy! je suivrai ton conseil et lire la Bible. Je te donne des nouvelles, mon ami. :)
  4. Vanessa chery
    Moi ma question est, pourquoi il y a des gens qui faisaient parti des vaudouisants ont abandonné pour se tourner vers l'église protestant pendant qu'ils pratiquaient à fond le vaudou ???? Très bon article mais beaucoup de question
    • Walter Innocent Jr Walter Innocent Jr
      Bonne question, Vanessa Chery. Disons que, comme expliqué dans l'article, ces gens dont tu parles ont été atteints par la diabolisation du vaudou. On peut aussi affirmer que beaucoup de gens ont délaissé l'Église catholique au profit du protestantisme. Je te promets une suite de ce texte pour très bientôt. Et merci pour le coompliment... :)
    • Giscard Nazon
      Chère Vanessa Chéry, mon commentaire plus bas vous offrira peut-être quelques éléments de réponse. Vous pouvez la le lire ici aussi: http://yestothetruth.blogspot.com/2017/08/reponse-je-suis-chretien-et-vaudouisant.html
      • Walter Innocent Jr Walter Innocent Jr
        Giscard Nazon, j'ai pu lire ta longue réponse. Il est toujours bon d'analyser la vison des autres. Bravo et je te remmercie pour ta visite. À bientôt, mon ami.
  5. Jean Louis Rodson
    Slt. Jean Louis Rodson étudiant finissant en arts plastiques a l'Enarts. M li, m konprann, e se tankou yon gode dlo nan yon dezè moso teks sa ye pou mw Walter. Felisitasyon e mw espere li ou plis toujou. Ewa
    • Walter Innocent Jr Walter Innocent Jr
      Jean Louis Rodson, mwen kontan anpil ke teks la asouvry swaf ou. Étudiant finissant en arts plastiqies, tu représentes l'avenir du pays. Continue ta quête de nouvelles connaissances, et surtout, ne néglige pas celle qui est la plus importante, soit la connaissance de soi. Et merci pour le compliment, jeune homme!
  6. Souzen
    Article pertinent!!! C'est une bonne piste pour ceux qui se posent encore beaucoup. Bel et bon travail!!!!
    • Walter Innocent Jr Walter Innocent Jr
      Merci beaucoup Souzen! Si cet article peut effectivement être une piste pour ceux qui se cherchent afin de devenir soi, tant mieux. Je suis très optimiste quant à notre quête identitaire. À bientôt, Souzen...
  7. Chery Leibniz Chercheur jusqu'au bout...
    Je compartis tes reflexions et ta quete a connaitre la verite. Nous sommes victimes d'une simulation bien plus generale, voire universelle sur l'identite de l'homme. Le probleme n'est pas seulement national. Avant meme de poser cette question : je suis chretien, je suis vodouisant. Qui suis-je? Nous dirions : je suis homme et Adama( resultat de la manipulation genetique d'un exo-terrestre avec un ancien primate du genre homide ). Qui suis-je ? Des chercheurs et historiens comme : Zeccharia Sitchin, Eric Von Daniken et tant d'autres en parlent de ce troisieme grand courant(qui a mon avis detient plus de verite que les deux premiers que le monde dit officiel admet jusque la) sur la formation et l'origine de l'homme. L'Evolutionnisme et le Creationnisme nous ont tous dupes jusque la. La religion nous importe peu, car toute religion a pour fondement de base : l'exploitation de l'homme par l'homme. Aujourd'hui, il est de notre devoir de partir en quete non pas sur l'identite d'un groupe d'homme vivant sur un territoire bien determine, mais bien sur sur l'identite de l'humanite. Une petite precision si tu me le permets, le Vaudou est ne de l'Egypte ancienne qui reposait sur la tradition de culte de mort afin de permettre au defunt d'acceder a l'eternite. pour lui permettre de s'unir a Ra ( lumiere divine). C'est pourquoi on celebre encore ce culte en Haiti aux dates du 1er et deux Novembre chaque annee. Cette tradition qui allait perpetrer dans toutes les communautes egypciennes etait devenue une croyance fondamentale chez tous les egypciens. L'Haitien comme le dit Maximilien Laroches est tout autre sauf lui meme. Car trop longtemps manipule par des ideologies etrangeres tant au niveau politique, social et economique. Il ne sait pas qui il est vraiment, mais toujours en quete de cette identite. L'Haitien actuel ne doit pas seulement se reposer sur la tradition ancestrale pour avoir une connaissance de soi mais plutot sur son existence actuelle ( qui tend a se degrader ) avec des question de base comme : le pourquoi vivre, le comment vivre, le quoi faire pour vivre ensemble??? Car c'est notre vie qui est en jeu. Confucius a apporte de neuf dans une societe chinoise traditionaliste vieux de plus de deux millenaires. Siddharta Gautama plus connu sous le nom de Bouddha, a soustrait radicalement le systeme de caste qui faisait du tort aux Indiens depuis des siecles. Tout recemment un certain Adolphe Hitler a evacue en Allemagne des juifs qui se consideraient comme de races pures, qui exploitaient les allemands avec le systeme communiste avance par l'ideologue allemand et juif d'origine Karl Max en procedant par le genocide. Le maitre Doggen dans un Japon demoralise et boulverse a ravive ce peuple par le <>. Notre passe n'est pas trop beau, car impregne tellement d'amertume, de chagrin et de tragedie. Pourtant on veut s'y accrocher encore... je termine avec ces paroles : Toute ideologie qu'elle soit puissante, glorieuse ou divine, subsiste tant qu'on lui prete une main forte, tant qu'on s'y attache. L'Animisme est la plus grande de toutes les formes religieuses qui ont vu le jour depuis l'aube des temps jusqu'a aujourd'hui.
    • Walter Innocent Jr Walter Innocent Jr
      Chery leibniz Chercheur, je te remercie pour ton encouragement. Ton commmentaire ne passe passe inaperçu et j'aime bien :)... Je reprends une de tes phrases: <<l'Haïtien est tout autre sauf lui-même>>. En fait, comme j'ai mentionné dans mon article, nous souffrons toujours des sequelles de l'esclavage. la diffusion de messages similaires aux nôtres pourrait changer les choses en bout de ligne. Du moins c'est mon souhait. Et quant à ta précision, je te remercie, toutefois nous ne seron pas tous d'accord avec cette thèse. Continuons la quête, car, comme disait le sénateur Émile St-Lot, le temps est sombre, mais l'esprit brille.

laisser un commentaire